lundi 18 mai 2015

Inside a silver box de Walter Mosley


Titre : Inside a silver box
Auteur : Walter Mosley (Etats-Unis)
Date de parution : 2015
Editeur : Tor Books
Nombre de pages : 304

________________

Deux personnes réunies par un acte atroce sont unies pour une cause commune par les pouvoirs de la Boîte Argentée. Tous deux joignent leurs forces pour protéger l'humanité de la destruction par une race alien, les Laz, qui s'acharne à reprendre le contrôle de la Boîte Argentée, l'outil le plus puissant et destructeur de l'univers. La Boîte Argentée ne reculera devant rien pour empêcher son ancien maître de revenir à la vie, même si ça signifie en finir avec la Terre elle-même...

Avez-vous déjà fini en livre en étant incapable de savoir si vous l’avez aimé ou non ? C’est ce qui m’est arrivé avec Inside a silver box. Et croyez-moi, ça fait bizarre. Je pense que ça m’a plu, mais je ne suis pas tout à fait sûre d’avoir compris l’histoire.

Commençons par le commencement. Ronnie Bottoms est un voyou. Il a fait d’innombrables allers-retours en prison. Un matin, il tente de violer Lorraine Fell, une jeune et belle étudiante, alors qu’elle fait son jogging matinal. Elle se débat, et il la tue. Mais l’endroit où il enterre son corps est l’exact emplacement de la Boîte Argentée, une entité alien qui a été enterrée là il y a des années. Grâce aux pouvoirs de la Boîte, Lorraine peut persuader son meurtrier de la ressusciter, et la paire nouvellement formée se voit confier une mission : empêcher une race alien de prendre le contrôle de la Terre.

Avec une telle intrigue, je m’attendais à une histoire qui ressemble un peu à Doctor Who – après tout, une race alien qui veut prendre le contrôle de la Terre, est-ce qu’on ne dirait pas n’importe quel épisode de Doctor Who ? Et effectivement, le début m’a un peu fait penser à cette série. Mais rapidement l’histoire s’est mise à trainer en longueur. Sérieusement, si vous cherchez un livre avec des personnages badass qui se battent contre des méchants aliens, passez votre chemin. Vous avez en face de vous un livre plus philosophique que rempli d’action. Pas que ce soit une mauvaise chose, mais en fait je n’ai pas tout à fait compris quel était le but du roman.

Les personnages sont cependant plutôt intéressants, puisqu’ils sont complètement opposés. Ronnie est un jeune homme noir originaire d’une famille pauvre. Il n’a pas reçu d’éducation et sa vie consiste à voler et se battre dans la rue. De l’autre côté, Lorraine est l’archétype de la fille parfaite : riche, belle et intelligente. C’aurait pu être totalement cliché mais l’auteur a su éviter le piège et a réussi à faire quelque chose de vraiment intéressant avec ces personnages stéréotypés : lorsque Ronnie ressuscite Lorraine, il se crée une connexion entre les deux personnages, qui échangent une partie de leur personnalité – chacun se retrouve donc avec quelques traits de l’autre.
Et à partir de là la grande majorité du roman se concentre sur l’exploration des changements que les personnalités des deux héros ont connu, et sur ce lien qui les unit. Dans l’ensemble j’ai trouvé ça plutôt intéressant – j’ai particulièrement apprécié le changement de Ronnie, car il est le plus visible, et il prend réellement du recul par rapport à ses comportements passés. Lorraine change également, elle prend un peu de l’avidité de Ronnie, mais je dois dire que je n’ai pas compris la plupart de ses réactions, donc je n’ai pas du tout accroché avec son personnage.

Mais comme je l’ai déjà dit, au bout d’un moment l’histoire commence vraiment à trainer en longueur. Ronnie et Lorraine ont été chargés de sauver la planète d’une invasion alien, qui pourrait arriver d’une minute à l’autre selon la Boîte Argentée, mais ils passent le plus clair de leur temps à s’interroger sur les changements qu’ils ont subi et à rendre visite à diverses personnes qu’ils ont connu par le passé... alors oui, leur expérience soulève quelques questions très intéressantes, mais il y a des aliens à combattre là les amis ! Je m’attendais à lire un roman de science-fiction, pas un essai sur le sens de la vie ! La confrontation avec les aliens finit par arriver, mais elle a à peine commencé qu’elle est déjà  finie. Tout ça pour ça ?

D’après ce que j’ai lu sur Goodreads, Inside a silver box n’est pas le meilleur roman de Walter Mosley, il semble qu’il a déçu pas mal de fans. Je pense que je donnerais leur chance à ses autres livres, j’ai plutôt bien aimé son style d’écriture et il y avait quelques bonnes idées dans ce roman.

Je vous le recommande si : Je ne sais pas trop à qui le recommander, donc je vous dirais d’essayer si vous avez envie de vous faire votre propre avis ! Mais gardez en mémoire qu’il ne s’agit pas vraiment d’un roman sur les aliens.

2 commentaires:

  1. Je ne pense pas qu'il soit fait pour moi lol!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par rapport à ce que tu lis, non, je ne pense pas qu'il te plairait.

      Supprimer