mercredi 1 janvier 2014

Hunger Games T.3 : La révolte de Suzanne Collins

Titre : Hunger Games T.3 : La révolte (Hunger Games #3: Mockingjay)
Auteur : Suzanne Collins (Etats-Unis)
Date de parution : 2010 aux Etats-Unis, 2011 en France
Editeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 416


Résumé :
Je m’appelle Katniss Everdeen.
Je devrais être morte.
Maintenant je vais mener la révolte.

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit devenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Mon avis :
/!\ ATTENTION. Cette chronique présente une forte dose de spoilers des tomes précédents. Il est donc fortement déconseillé de vous aventurer plus loin si vous n’avez ni lu les livres, ni vu les films. Je décline toute responsabilité en cas de spoiliation accidentelle. /!\

« ‘Que vais-je faire ?’
Je respire un grand coup. Mes bras s’écartent d’eux-mêmes, comme s’ils se rappelaient les ailes noir et blanc que Cinna m’avait données, avant de retomber doucement.
– Je vais devenir le geai moqueur. »

Mockingjay (je refuse d’utiliser le titre VF – La révolte. Mockingjay, c’est beaucoup plus joli) débute un mois après la fin de Catching Fire. Le district Douze a été rasé par les bombes du Capitole, et Katniss, les rescapés du Douze ainsi que certains des survivants des Jeux de l’Expiation sont réfugiés au district Treize, où une révolution se prépare. Et qu’elle le veuille ou non, Katniss a un rôle crucial a jouer dans cette révolution. Elle est le geai moqueur, et si elle veut protéger ceux qu’elle aime, elle va devoir déployer ses ailes…

Mockingjay n’enlèvera pas à Catching Fire sa place de tome favori de la saga pour moi. Mais il prend sans aucune hésitation la place de tome le plus bouleversant, le plus fort psychologiquement de la trilogie. Parce que vraiment, Suzanne Collins ne nous épargne pas, nous lecteurs. Elle nous jette dans l’univers gris et froid du district Treize et dans le feu de la révolte sans prendre de gants, avec la touche de sadisme propre à chaque auteur de talent. Elle réussit tout à fait à nous faire ressentir l’atmosphère de cet ultime tome, mélange de peur, de haine, de désir de vengeance et de regrets. Et moi, en lisant, je me suis sentie aussi désorientée que l’ensemble des protagonistes.

Mais au-delà du simple récit de la révolte, l’auteure nous incite à une véritable réflexion – et c’est en grande partie pour ça que Mockingjay est un roman aussi psychologique. La question qu’on est obligé de se poser en lisant, c’est : où place-t-on la limite ? Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour gagner notre liberté. Parce que c’est la guerre, et qu’une guerre, ce n’est jamais les gentils vs. les méchants. En voulant anéantir le Capitole, les rebelles sont obligés de se mettre du sang sur les mains, de détruire des centaines d’innocents qui n’ont rien demandé à personne. De faire des choses peut-être pires que celles qu’a fait le Capitole. De prendre le risque de se laisser emporter par le désir de vengeance, par le pouvoir de la haine. Et ça, ça pousse à réfléchir. Mais je ne pense pas que Suzanne Collins cherche à se positionner contre ou pour la guerre. Elle nous laisse juste prendre conscience de tout ce que ça implique, et nous débrouiller avec ça. Comme les protagonistes de son récit.

«  – Mais il [Peeta] n’est plus le même.
– Toi non plus. Ni moi. Ni Finnick, Haymitch et Beetee. Et je ne te parle même pas d’Annie Cresta. L’arène nous a tous changés, tu ne crois pas ? »
Comme le dit Johanna dans cet extrait, aucun personnage n’est resté identique à ce qu’il était au départ. Tous sont brisés, désorientés, au bord de la folie à cause de ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont fait, et ce qu’ils vont devoir continuer à faire. Les Hunger Games, et maintenant la révolte, avec toutes les atrocités que les deux impliquent, ne laissent personne indemne.  

Katniss est plus ouverte, plus accessible dans ce tome. Même si les deux premiers volets étaient aussi écrits de son point de vue, elle gardait tout de même une certaine distance avec nous, lecteurs. Peut-être s’ouvre-t-elle plus dans Mockingjay parce qu’elle est au bord de sombrer dans la folie et qu’elle ne fait plus le tri dans ses émotions. Mais paradoxalement je l’ai trouvée plus réfléchie, moins impulsive que dans les tomes précédents.
Je peux difficilement vous parler de Peeta sans spoiler, mais ce que je peux dire, c’est que les tortures mentales qu’il a subi lors de son séjour en captivité au Capitole l’ont radicalement transformé. On ne retrouve plus le Peeta des deux premiers tomes, sa douceur et son calme. Et le voir comme ça, c’est dur.
Finnick est sans doute le personnage qui m’a le plus touchée. Le masque de séducteur qu’il portait dans Catching Fire tombe enfin, révélant sa véritable personnalité. Il nous révèle un jeune homme brisé par tout ce qu’il a vécu, qui ne tient le coup qu’en s’occupant l’esprit à faire des nœuds complexes sur un bout de corde. Il est, je crois, le personnage le plus humain et le plus touchant de tous.
Gale quant à lui s’est transformé en un bloc de colère froide et de haine à l’égard de ceux qui lui ont tout pris – sa maison, son district, et même Katniss. Même si je peux comprendre ce qu’il ressent, je ne suis pas sûre d’avoir apprécié ce qu’il est devenu.

Voilà pour les personnages principaux, mais je pourrais aussi parler de Haymitch, Johanna, Beetee, Prim… tous ont changé, sans aucune exception.

Suzanne Collins mène sa narration d’une main de maître, nous montrant tous les aspects de cette guerre – la guerre des ondes, la guerre civile, la guerre psychologique, et alternant moments d’action à 4000 à l’heure et moment de vide pendant lesquels on est obligés de réfléchir à tout ce qui s’est passé et à ce qui va encore se passer. C’est un final bouleversant, explosif, que nous livre Suzanne Collins, nous révélant là toute l’étendue de son talent.

Je ne regrette qu’une seule chose : ne pas avoir lu cette saga plus tôt, parce que j’ai vraiment raté quelque chose. Et ceux qui résument Hunger Games à team Peeta vs. team Gale n’ont rien compris et devraient sérieusement relire les livres. C’est tellement, tellement plus que ça.

« Le feu se propage ! Et si nous brûlons, vous brûlerez avec nous ! »

16 commentaires:

  1. Moi c'est mon préféré ♥
    Je l'aime tellement car il est fort, bouleversant. Et qu'en effet, Suzanne Collins ne nous épargne pas un instant, et ça, il faut le faire ! C'est pas bisounours, et c'est génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends tout à fait, je me suis demandé pendant un moment s'il n'allait pas prendre la place de Catching Fire au rang de préféré, mais finalement non. Mais il m'a bouleversée, ça c'est certain ♥

      Supprimer
  2. Il est absolument magnifique ♥

    RépondreSupprimer
  3. Un excellent tome, entre lui et le second mon cœur balance. Je pense que ce sera aussi celui le plus difficilement adaptable à cause justement de ces bouleversements psychologiques des personnages (Surtout que cet aspect a été un peu édulcoré dans le second film je trouve). Mais à lire, un vrai régal. .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est pas facile de retranscrire la psychologie des personnages à l'écran surtout quand elle est complexe comme dans Mockingjay. Mais je fais confiance à Francis Lawrence et j'ai vraiment hâte de voir le film !

      Supprimer
  4. Je suis impatiente de commencer ce tome 3 !!!

    RépondreSupprimer
  5. Une saga magnifique qui ne peut que nous tuocher, nous mettre sans dessus dessous pour nous laisser déboussoler.
    Un coup de cœur qu'on ne savoure pas, mais qu'on ne peut s'empêcher de dévorer.
    Les films valent le détour aussi, en tout cas, ils ne m'ont absolument pas déçue et m'ont semblé juste.
    En bref, à lire et relire encore et encore :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve ton commentaire à 200% ! :)

      Supprimer
  6. Je ne me suis toujours pas remise de ce tome 3 et je ne m'en remettrai jamais !

    RépondreSupprimer
  7. Ce tome est à la mesure des deux autres... Géant <3

    RépondreSupprimer
  8. Haaa ce tome ♥♥
    Cette histoire ♥♥♥♥♥♥♥♥
    Cette saga ♥♥
    Ces personnages ♥♥♥♥
    Voilà c'est tout.

    RépondreSupprimer