dimanche 1 septembre 2013

La 5e vague de Rick Yancey

Titre : La 5e vague (The 5th wave)
Auteur : Rick Yancey (Etats-Unis)
Date de parution : 2013 aux Etats-Unis comme en France
Editeur : Robert Laffont – Collection R
Nombre de pages : 592



Résumé :
1ere vague : Extinction des feux
2e vague : Déferlante
3e vague : Pandémie
4e vague : Silence

A l’aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersés les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…

Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher
ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Mon avis :
En règle générale, je n’aime pas les histoires d’extraterrestres. Mais comme chacun sait, toute règle a ses exceptions. La 5e vague est l’une d’elles. Je ne pensais pas aimer, mais, intriguée par tous les coups de cœur pour ce livre, je lui ai donné sa chance. Et même si ça n’a pas été un coup de cœur pour moi, j’ai bien fait.

Du jour au lendemain, le monde a basculé. Les extraterrestres ont débarqué, et en quelques semaines, 97% de la race humaine a été éradiquée. Ces extraterrestres, les Autres comme les appelle Cassie, l’héroïne, ne ressemblent en rien aux petits bonhommes verts de l’imagerie populaire. Non, ils se cachent dans des corps humains, si bien qu’il est impossible de les distinguer.
Cassie a survécu aux quatre premières vagues. Elle se demande si elle est la dernière humaine encore en vie. Et pour le rester, en vie, elle ne doit faire confiance à personne. Pas même à Evan, le mystérieux garçon qui lui a sauvé la vie…
Parallèlement, Ben, qui a miraculeusement réchappé à la troisième vague, se retrouve dans un camp militaire à suivre un rude (c’est le moins qu’on puisse dire !) entrainement pour devenir soldat et combattre l’ennemi.
L’un comme l’autre, ils sont confrontés aux mensonges, aux choix. A qui faire confiance, qui est véritablement l’ennemi ?

La 5e vague est un roman intense émotionnellement. Le style d’écriture est plutôt cru et l’auteur ne prend pas vraiment de gants pour vous balancer les faits à la figure, si bien qu’on se retrouve nous aussi projeté dans ce monde en perdition, où il est impossible de savoir qui est humain et qui ne l’est pas, qui nous dit la vérité et qui nous ment. La plupart des rebondissements, je ne les ai pas vus venir, parce que j’étais autant perdue que nos héros. C’est assez difficile d’expliquer l’état d’esprit dans lequel j’étais tout au long de ma lecture, en fait. Disons que j’ai ressenti un mélange de tristesse, de révolte, de pitié et d’angoisse. Sacré cocktail, je ne vous le fait pas dire. Rick Yancey interroge notre humanité et notre instinct de survie, et ça laisse forcément des traces.

L’héroïne, Cassie, est formidable. Dès le tout début, je me suis attachée à elle. Elle a une personnalité intéressante, et surtout, une immense force morale, et une immense détermination. Elle est seule (si l’on excepte ses compagnons de route : Nounours, le doudou de son petit frère, et M16, son fusil), et face aux envahisseurs, elle n’a aucune chance, mais jamais elle ne baisse les bras. Un mélange de compassion et d’admiration, voilà ce que j’ai ressenti pour elle.
Le second personnage principal, Ben, m’a plu, mais largement moins que Cassie. Lui aussi a une personnalité intéressante et une grande force mentale mais… je ne sais pas trop pourquoi je ne me suis pas beaucoup attachée à lui. Peut-être parce que toute ma capacité d’attachement à un personnage est allée vers Cassie. Allez savoir.
Et puis il y a Evan, ce mystérieux jeune homme qui a sauvé la vie de Cassie et qui tient tant à l’aider. Lui aussi m’a beaucoup plu, pour son côté un peu sombre, triste même. J’espère en savoir plus sur lui dans les tomes suivants.
Evidemment, il y a une romance (ben oui, vous avez déjà vu un YA sans une once de romance ? Moi non.) Mais elle est tellement pas importante que je ne m’étendrai pas plus dessus.

Le roman est divisé en plusieurs parties (délimitées par des pages noires, il fallait que je le précise parce que c’est beau), alternativement racontées du point de vue de Cassie et de Ben (sauf deux courtes parties qui sont racontées par d’autres personnages). Pour l’anecdote, lors du premier changement de point de vue, je ne m’y attendais pas et j’ai pensé que 1) il y avait eu une énorme ellipse temporelle et 2) Cassie souffrait de dédoublement de personnalité et se prenait soudainement pour un garçon.
Autant dans les parties de Cassie, j’étais vraiment scotchée, autant dans les parties de Ben, là j’avais plus de mal. Pas qu’elles étaient ennuyeuses, mais disons que comme je n’ai pas apprécié ce personnage plus que ça, j’avais plus de mal à « rentrer » dans son histoire. C’est d’ailleurs pour ça que ce n’est pas un coup de cœur.

Le rythme est assez rapide, il y a beaucoup d’action, à l’exception peut-être de la première partie qui est beaucoup plus calme étant donné que l’on revit les différentes étapes de l’invasion alien à travers les souvenirs de Cassie. Mais ensuite, une fois que les bases sont placées, ça n’arrête pas. Surtout à la fin. Fin qui m’a un peu frustrée d’ailleurs, parce que même si ça ne se termine pas en cliffhanger, il reste quand même une (grosse) question en suspens.

Pour conclure, La 5e vague est une excellente surprise. Je m’attendais à avoir beaucoup de mal à le lire à cause du sujet qui est loin d’être un de mes favoris (vraiment très loin), et au final je me retrouve avec un presque coup de cœur. Bien joué, Rick Yancey.

LC sur Livraddict avec : Mysweetlies, Panthère, Johanne,

17 commentaires:

  1. Je l'ai lu en juillet, et j'ai adoré ! ^^
    Bonnes lectures futures !

    RépondreSupprimer
  2. C'est effectivement un super roman, très intense, coup de coeur pour ma part !!

    RépondreSupprimer
  3. La suite est looongue à attendre :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu la date de sortie VO, mai 2014... C'est trop loin :(

      Supprimer
  4. Cassie souffrait de dédoublement de personnalité et se prenait soudainement pour un garçon. > HAHAH J'AI PENSÉ PAREIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, les grands esprits se rencontrent (comme d'habitude :P )

      Supprimer
  5. J'ai aussi hâte de savoir la réponse de LA question qu'on se pose tous à la fin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein, c'est terrible de pas savoir !

      Supprimer
  6. une belle découverte mais pas un coup de coeur. Ta chronique résume parfaitement :)

    RépondreSupprimer
  7. * Tape des pieds sur le sol*
    Je veux le lire je veux le lire je veux le lire je veux le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, du calme ! Tu vas pas faire un caprice quand même ? ^^
      (mais oui, tu devrais le lire :P )

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé ce livre malgré un début que j'ai trouvé un peu long !
    Pas un coup de coeur, mais presque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un coup de cœur, mais presque, pour moi aussi. Par contre je n'ai pas eu de problèmes avec le début, plus avec le changement de rythme entre les différentes parties. Mais c'est un superbe livre quand même ! :D

      Supprimer
    2. Je vois ce que tu veux dire !
      Le pire a été les changements de points de vue, je ne m'y attendais pas du tout et j'ai été totalement perdue au début.
      Mais bon, je lirais la suite avec plaisir :D

      Supprimer
    3. Ah moi aussi, j'ai même pensé que Cassie se prenait pour un garçon :P

      Supprimer