samedi 6 avril 2013

Anita Blake T.1 : Plaisirs coupables de Laurell K.Hamilton

Titre : Anita Blake T.1 : Plaisirs coupables (Anita Blake #1: Guilty Pleasures)
Auteur : Laurell K.Hamilton (Etats-Unis)
Editeur : Milady
Date de parution : 1993 aux Etats-Unis, 2009 en France
Nombre de pages : 380



Résumé :
Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "L'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de très charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là, je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang ! 

Mon avis :
L’histoire se passe aux Etats-Unis, dans notre monde… enfin presque. Dans le monde d’Anita Blake, au milieu des humains vivent également des vampires, zombies, rats-garous et autres créatures du même acabit. Et dans ce monde un peu particulier, notre héroïne, Anita, releveuse de morts et tueuse de vampires à ses heures perdues, est prise au piège : alors qu’elle a l’habitude d’éliminer les vampires, elle se retrouve forcée d’enquêter sur des meurtres en série… de vampires ! Voilà qui s’annonce intéressant. Eh bien au final, ce fut une grosse déception. Certes, il y a de l’action et des rebondissements tout au long du roman, mais il y en a un peu trop, justement. C’est assez confus, surtout au début, ça commence tout de suite très fort et on ne sait pas trop où l’auteur veut nous mener. J’ai bien été tentée d’abandonner au bout d’une centaine de pages, mais j’ai continué dans l’espoir que tout s’éclaircisse par la suite. Effectivement, les évènements prennent plus de sens à mesure qu’on avance dans l’histoire, mais même après avoir tourné la dernière page il me restait toujours des zones d’ombres sur certains passages.

Toujours au sujet des scènes d’action, comme je l’ai déjà dit ce roman n’en manque pas, mais elles sont comment dire… un peu « simplistes ». On s’ennuie presque durant ces scènes, parce qu’on sait que l’héroïne et ses alliés vont s’en sortir, et même assez facilement grâce à des rebondissements et des retournements de situation un peu tirés par les cheveux. Et puis les « méchants », même s’ils sont légions, ne sont pas très effrayants. Le seul personnage qui pourrait faire peur, à la limite (et encore, « peur » est un bien grand mot !), c’est la reine des vampires, mais là encore, pour un personnage soi-disant si puissant et si maléfique, elle ne nous donne pas autant de sueurs froides qu’on serait en droit d’attendre.

Autre point négatif : les personnages. Le roman est beaucoup trop centré sur Anita à mon goût. C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’aime pas tellement les romans à la première personne (comme c’est le cas ici), car ils accordent trop d’importance à un seul personnage, au détriment de tous les autres. C’est flagrant dans ce roman : si on connait toutes les pensées et les opinions d’Anita, on ne sait presque rien des autres personnages, que ce soient les « méchants » ou les « gentils ». On ne sait rien de leur histoire, de leur personnalité, leurs sentiments, même leur apparence physique souvent n’est même pas développée. Moi qui aime les personnages complexes, aux pensées et sentiments détaillés et analysés, il m’a clairement manqué quelque chose sur ce point.

Alors, malgré tous ces défauts, pourquoi ai-je poussé ma lecture jusqu’au bout des 380 pages ? Et bien parce que somme toute, le personnage d’Anita m’a bien plu. C’est en quelque sorte une « anti-héroïne », dure à cuire, loyale, têtue, mais à la fois pleine de doutes et de peurs, ce qui la rend humaine et attachante. C’est le genre de personnages que j’affectionne, même si sur certains passages elle m’agaçait un peu.

En conclusion, un scénario qui s’annonce bien, mais malheureusement l’auteur ne l’exploite pas assez et tombe dans la simplicité, autant au niveau des actions que des personnages. C’est vraiment dommage car avec un tel synopsis il y avait vraiment possibilité de faire quelque chose de passionnant.
D’après ce que j’ai pu lire à droite à gauche, il faut attendre le tome 3 pour que la saga devienne vraiment intéressante. Comme j’ai vu que tous les Anita Blake sont à la bibliothèque, je pense les lire à l’occasion et donner une nouvelle chance à cette saga bien que le tome 1 ne m’ait pas convaincue du tout.


14 commentaires:

  1. C'est dommage, j'avais bien accroché dès le début moi ^^
    Anita est un peu agaçante par moment mais avec son caractère, ça passe ou ça casse.
    Après c'est justement l'action permanente qui fait que je ne m'ennuie pas mais au fil des tomes ça devient de plus en plus complexe et donc moins facile à suivre.
    J'espère que tu accrocheras plus par la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra bien, j'espère aussi ! :)

      Supprimer
  2. Il est dans ma PAL depuis très longtemps ! Va falloir que je le sorte bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Je suis rendu au tome 9, enfin il faut que je le lise encore mais je ne sais pas si je continuerais ... Ca devient trop répétitif :/

    RépondreSupprimer
  4. J'avais bien aimé ce 1er tome de saga, malgré que, comme tu le soulignes (chose que je n'ai pas faite), on sait qu'elle s'en sortira quoi qu'il arrive...

    Le personnage d'Anita m'a énormément plu et encore plus dans deuxième tome ! Je n'en ai lu que deux pour le moment, mais je n'entends que du bien de cette saga que je vais continuer avec grand plaisir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le personnage d'Anita est sympathique, d'ailleurs si je continue la saga ce sera bien grâce à elle ! ;)

      Supprimer
  5. Je lis la série, franchement j'aime bien, car Anita est loin d'être lisse :) Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça qui fait son charme ! =)

      Supprimer
  6. La couverture pourrait faire penser à de la lecture érotique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, d'ailleurs je me demande bien pourquoi l'éditeur a choisi une telle couverture, elle ne colle pas du tout avec le contenu du livre.

      Supprimer
  7. il faudra que je tente l'expérience pour voir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère ne pas t'avoir découragée avec mon avis un peu négatif ! ;)

      Supprimer
  8. J'ai lu les trois premiers tomes, et j'ai pas du tout accrochée... Ce qui est dommage, car Anita Blake avait pas mal d'éléments susceptibles de me plaire. Mais je n'aime pas ce personnage principal, ces vampires devant lesquelles toutes les femmes tombent en pamoison, et les scènes un peu trop déshabillés qui sont (apparemment) pire par la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui je suis bien d'accord, Jean-Claude le vampire n'a franchement rien de séduisant (en tous cas pas à mes yeux). J'ai un peu plus aimé le tome 2 donc je vais continuer mais si ça ne s'améliore pas BEAUCOUP plus que ça je n'irai certainement pas au bout de la saga (en plus elle est immense)

      Supprimer